Contactez
nous

Les
crochets d’ardoise

Accessoires pour la couverture

Fabricant de crochets d’ardoise depuis 18 ans, Dimos propose toutes les combinaisons possibles de matériaux, formes et dimensions pour répondre à tous les besoins.

Dimos, fabricant
de crochets d’ardoise depuis 2001

Dimos se lance dans la fabrication de crochets en 2001 avec le rachat à Dirickx  de leur activité de production qui datait de 1939.  C’est aujourd’hui un des 4 acteurs mondiaux de la fabrication de crochets d’ardoise.

Tous les crochets sont fabriqués sur le site de production à Ancenis, dans les Pays de la Loire, qui peut produire jusqu’à 3000 tonnes par an.

Tous les fils sont conformes à la norme EN 10088-3 et les crochets ardoises ont été testés et approuvés au CETIM et au LNE. Nos machines à commande numérique nous permettent de produire à la demande des crochets sur mesure, même en petites séries.

Les principales caractéristiques
d’un crochet d’ardoise

Il existe une quasi-infinité de combinaisons possibles de crochets d’ardoise en fonction d’une dizaine de critères pouvant varier suivant les spécificités régionales liées au climat et à l’architecture. Voici les principales caractéristiques :

  • A – la matière : Cuivre, Équinox 18/10, Grinox 17%, Inox 17%, Inox 18/10
  • B – le mode de fixation : agrafe à passer autour du liteau ou pointe à planter dans le bois
  • C – forme de la tige : droite, bosselée (ondulation pour prévenir la capillarité entre les ardoises en fibre-ciment) ou crosinus (pour les toitures en ardoises naturelle ou fibre-ciment avec une faible pente et un fort recouvrement)
  • D – pince (ou talon) : fixation de l’ardoise
  • E – longueur du crochet
  • F – écartement de l’agrafe : en fonction de l’épaisseur du liteau
  • G – écartement de la pince : en fonction de l’épaisseur de l’ardoise
  • H – Diamètre du fil
  • I – Longueur de la pointe

Le choix
de la matière

La qualité du fil et le traitement des crochets sont déterminants pour l’esthétique et la durée de vie de la couverture. Il est donc essentiel d’adapter le choix à l’environnement :

  • Zone rurale non polluée : Dimos préconise au minimum sa gamme inox 17%, conformément au DTU 40.11. et DTU 40.13.
  • Air salin : la salinité de l’air est corrosive et certains fils n’y résistent pas.
  • Pollution industrielle : À proximité d’une zone industrielle, l’air chargé en dioxyde de soufre attaque l’inox. Seul l’inox 18/10 préserve durablement la qualité des toitures.

Suivant les conditions de pose, il conviendra de choisir la matière adéquate :

  • Cuivre (fil cuivre teneur à 99%) : esthétique et valorisant, il offre une bonne résistance à la corrosion et limite l’apparition de mousses sur la couverture
  • Inox 17% (fil inoxydable ferrétique 17% de chrome) : cette nuance représente l’acier inoxydable minimum prescrite par le DTU 40.11 et DTU 40.13. Elle offre une bonne résistance mécanique et à la corrosion, mais est déconseillée en bord de mer et en atmosphère industrielle
  • Inox 18/10 (fil inoxydable austénitique 18% de chrome, 10% de nickel) : cet alliage offre une excellente résistance à la corrosion atmosphérique et une bonne résistance mécanique. Il est recommandé en milieu urbain, marin et industriel.
  • Grinox 17% (fil inox 17% avec résine teinte anthracite) : cette matière offre les avantages de l’inox 17% avec une couche de résine teintée anthracite, qui rend le crochet plus discret et plus résistant aux ultraviolets
  • Equinox 18/10 (fil inox 18/10 avec résine noire) : cette matière offre les avantages de l’inox 18/10 avec une couche de résine teintée noire, qui rend le crochet plus discret et plus résistant aux ultraviolets