Contactez
nous

Le
joint debout

Développer de nouvelles activités

En couverture ou en bardage, les revêtements métalliques en joint debout ont le vent en poupe. Leur réalisation nécessite toutefois un savoir-faire et un équipement spécifiques : Dimos vous accompagne pour franchir le pas.

Un marché
en plein essor

La toiture métallique est l’un des marchés les plus porteurs de la couverture. Depuis plus de deux décennies, les toitures en métal ont fleuri partout en Europe et dans le monde entier. Cette tendance, très localisée et limitée à certains experts à ses débuts, s’est depuis largement démocratisée.

Les architectes plébiscitent les toitures métalliques car cela elles offrent une grande variété de matériaux (zinc, cuivre, mais aussi aluminium, acier ou inox et bien d’autres), de formes (cintrage et autres formes complexes) et surtout de couleurs, avec une palette quasiment infinie : chaque logement particulier ou collectif pourrait bientôt être totalement unique.

Ce développement s’accélère encore avec l’essor du bardage, activité en forte croissance aussi bien pour le neuf que pour la rénovation.

Se lancer
dans le joint debout

Démarrer une activité de couverture métallique en joint debout nécessite une bonne connaissance de la technique de pose, soit par une formation, soit par le recrutement d’une nouvelle ressource.

Si on est bien organisé, ce type de toiture permet également de quasiment tout préparer en atelier. Une fois sur le chantier, il ne reste plus que la pose et certaines finitions. S’il permet d’anticiper les chantiers, le calepinage revêt alors une importance toute particulière.

L’équipement
pour joint debout

L’équipement en outillage et en machines est essentiel dans l’activité de joint debout afin de gagner en productivité et en qualité de travail fini.

Il est possible d’acheter des bacs déjà façonnés chez son fournisseur ou son distributeur, mais cela demande une grande précision sur la préparation et le métrage de chantiers. Il est très vite plus intéressant économiquement d’investir dans une profileuse, les modèles les plus sophistiqués comme la DIPRO P7200 permettant même de gérer des séries complètes pour préparer tout son toit.

Le métier du joint debout nécessite un nombre important d’outils, parfois très spécifiques, car les finitions sont très nombreuses et demandent dextérité et précision afin que le rendu visuel de la toiture soit toujours satisfaisant pour le client final.

Découvrez notre gamme de Travail des matériaux